emprunter de l'argent sans justificatif

Crédit sans justificatif : trop beau pour être vrai ?

Le crédit sans justificatif n’est autre qu’un prêt personnel. C’est une solution de financement très appréciée des ménages en raison de sa flexibilité. La somme obtenue peut être utilisée librement par l’emprunteur. Et la demande de prêt sans justificatif est relativement simple. Tout cela peut laisser penser que ce type d’emprunt semble trop beau pour être réel. Pourtant le crédit sans justificatif existe bel et bien, son octroi est même encadré par la réglementation. Nous faisons le point sur les spécificités de ce crédit.

Possibilité de financer plusieurs projets

Le crédit sans justificatif se distingue par sa liberté d’utilisation. L’emprunteur peut employer la somme obtenue comme il veut sans avoir à présenter de pièces justificatives à l’organisme financier. Le montant de ce prêt pouvant atteindre 75 000 euros rend possible le financement d’une multitude de projets. Achat d’équipement, travaux, études, mariage… la liste de choses pouvant être financé par un emprunt sans justificatif est longue. Il est en outre utile de préciser qu’en cas de changement inopiné de projet, l’emprunteur sera toujours tenu de rembourser son emprunt. Ce qui n’est pas le cas pour un crédit affecté où le contrat de prêt est conditionné par la concrétisation du projet. Par conséquent, il est conseillé d’être sûr de son projet avant de s’engager à contracter un crédit sans justificatif.

Démarche simplifiée du crédit sans justificatif

Le crédit sans justificatif présente une démarche de souscription simple par rapport aux autres types de prêt. Il suffit d’effectuer une demande de prêt auprès d’un conseiller en agence ou via le site d’un organisme de crédit. Le prêteur procède à l’analyse du dossier de l’emprunteur en se basant sur la capacité de remboursement de celui-ci. A noter que cette capacité d’emprunt est évaluée au moyen du taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 33 %.

Une réponse de principe est donnée à l’issue de cette analyse de dossier. Entre temps, l’emprunteur doit présenter quelques pièces au prêteur (copie d’identité, justificatif de domicile, justificatif de revenus, relevés bancaires). Enfin, le déblocage des fonds intervient généralement quelques jours après la signature du contrat. De par sa procédure rapide, le prêt sans justificatif s’avère pratique pour pallier à un besoin urgent d’argent.

Contrat de prêt encadré

En tant que crédit à la consommation, la souscription au crédit sans justificatif est soumise à certaines règles. La réglementation prévoit entre autres un délai de rétractation de 14 jours après la proposition de prêt, ainsi que certaines modalités en cas de remboursement anticipé. Ces dispositions visent notamment à protéger l’emprunteur et à mieux réglementer le domaine du crédit.

La loi prévoit également la possibilité pour l’emprunteur de souscrire une assurance pour son prêt sans justificatif. Bien que cette assurance soit facultative, elle est fortement recommandée quand le crédit présente un montant important. L’emprunteur sera ainsi couvert en cas de difficulté à rembourser son emprunt. En résumé, le crédit sans justificatif est un moyen de financement pratique et facile à obtenir, qui en plus a l’avantage d’être encadré par la loi.

Voir également : https://www.capitalize.fr/comment-calculer-le-cout-de-son-credit-a-la-consommation-avant-de-souscrire/

Laisser un commentaire