Les services aux entreprises : des métiers et business en plein essor

Business people

Il est vrai, ces dernières années ont vu le secteur des services à la personne dominé le marché, en comparaison avec le secteur des services aux entreprises. Toutefois, force est de constater que les entreprises œuvrant dans ces derniers sont en nette progression. Qui plus est, elles sont maintenant vues comme un vivier important pour l’emploi.

Les services aux entreprises sont l’un des plus importants secteurs porteurs d’emploi en France

Les résultats de l’enquête « Besoins en main d’œuvre 2018 » effectuée par Pôle Emploi donnent des chiffres très intéressants pour les métiers et business du secteur des services aux entreprises. Il est à noter d’abord que les services aux particuliers dominent encore le marché français avec 38 % des intentions de recrutement. Cependant, les services aux entreprises continuent toujours de progresser, rassemblant le quart des intentions de recrutement avec une augmentation de 22,5 % entre 2017 et 2018 (celle des services aux entreprises est de +12,7 %).

Il en ressort donc que les services aux entreprises, connues aussi sous l’appellation de services B to B (business to business), prennent à l’époque actuelle une place essentielle dans l’économie de l’Hexagone. Cet essor est lié à un grand nombre de facteurs, mais voici les plus importants d’entre eux :

  • la mondialisation,
  • l’intérêt pour les sociétés industrielles de confier leurs activités annexes à des prestataires extérieurs,
  • la crise économique et le marché hautement concurrentiel obligeant certaines entreprises à mieux se recentrer sur leur cœur de métier et à déléguer les fonctions support.

Les nombreuses activités qui s’appliquent aux services B to B

Le marché des services B to B enregistre alors depuis quelques années un boom faisant de ce secteur l’un des principaux viviers d’emploi en France. De plus, la palette est très large en ce qui concerne les services proposés. Cela va des études (dont en font partie les offres de conseil et d’audit) à la communication, en passant par la formation, le service informatique, l’entretien, les transports, les ressources humaines, etc.

Cependant, il faut remarquer qu’ils sont classés en seulement deux sections dans la nomenclature d’activités française (NAF) de l’Institut national de la statistique et des études (Insee). Ce sont :

  • Les activités spécialisées, scientifiques et techniques :

Cela concerne entre autres les activités juridiques, les activités comptables, la recherche-développement, les études de marché et sondages, le conseil en relation publique et communication, le conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, les activités des agences de publicité, la traduction et l’interprétation, les activités photographiques, etc.

  • Les activités de services administratifs et de soutien :

Cette section s’intéresse notamment à la location de véhicule, de machines, de matériels et d’équipements, mais aussi aux activités de mise à disposition de ressources humaines, aux activités des agences de voyages et des voyagistes, aux services de réservation, la désinfection, la désinsectisation, la dératisation, aux activités de nettoyage des bâtiments et nettoyage industriel, aux activités de centres d’appels, aux activités des agences de recouvrement, à l’organisation de foires, de salons professionnels et congrès, aux activités de sécurité privée et aux offres liées aux systèmes de sécurité, etc.

Separator image Publié dans Business.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *