Quelques astuces pour bien répartir ses mensualités

Les crédits font partie du quotidien. Ces emprunts permettent de payer la maison, disposer d’un véhicule ou couvrir les frais de scolarité. Puisque les dettes sont presque indispensables, il vaut mieux apprendre à jongler avec elles. Ci-après quelques astuces pour bien gérer payements en cours et éventuellement gagner une capacité de remboursement mensuel.

Contracter les mensualités en respectant la capacité de remboursement mensuel

La capacité de remboursement mensuel est la part d’argent qu’un emprunteur peut consacrer aux dettes. De manière générale, elle équivaut au tiers des revenus. Pour que les mensualités restent faciles à gérer, ce serait mieux que leur poids sur le budget du ménage soit inférieur à 33%. En d’autres termes, il faut disposer d’une certaine marge de manœuvre. Les conseillers financiers recommandent généralement de faire en sortes que les dettes restent à moins de 30% des gains mensuels. Cependant, les souscripteurs qui gagnent suffisamment d’argent peuvent dépasser ce seuil. Un couple dont la somme des salaires est supérieure à 5 000 euros par mois peut très bien consacrer la moitié pour les mensualités. La part dite « reste à vivre » dans le budget devrait tout de même assurer un mode de vie décent. La banque procède au cas par cas. Ainsi, il faut négocier selon les gains financiers de chacun.

Négocier la durée optimale pour rembourser un crédit immobilier

Les mensualités étalées sur une longue période font augmenter les intérêts bancaires. A titre d’exemple, un prêt immobilier remboursable sur 20 ans pourrait coûter autour de 90 000 euros. Cette somme inclut le capital, les intérêts ainsi que les frais. En réduisant la durée du contrat à 18 ans, le même emprunt revient à 80 000 euros. La différence est palpable. De ce fait, ce serait préférable de choisir un nombre de mensualité réduit, quitte à payer plus d’argent chaque mois. Cela dit, la capacité de remboursement mensuel va être déterminante. A la rigueur, des éléments tels que l’assurance ou le frais de dossier pourront être négociés pour faire baisser le montant des mensualités. Il est également important d’opter pour un TAEG avantageux au moment de la souscription. Ce taux annuel effectif global permet de déterminer avec une certaine précision le coût de l’emprunt.

Réduire les dettes mensuelles avec le rachat de crédit

La réduction du nombre des mensualités implique une plus grosse somme à payer chaque mois. Un rachat de crédit permet d’obtenir l’effet contraire. Cette opération financière consiste à souscrire à un prêt dont la finalité est d’englober tous les autres dettes en cours de remboursement. Idéale pour ceux qui ne disposent pas de reste à vivre confortable, cette option est salvatrice. Dans la pratique, le nouveau créancier paye tous les passifs du souscripteur. Ce dernier doit ensuite verser une mensualité unique qui reste facile à gérer. Il y a moins de risque de pénalité de retard. Le montant est réduit en fonction de la capacité de remboursement mensuel du souscripteur. Ce qui demande de s’engager sur le long terme. Dans tous les cas, le rachat de crédit évite le spiral du surendettement. Il fait gagner en pouvoir d’achat et permet de faire face aux aléas de la vie.

Separator image Publié dans Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *