Personnes âgées : comment anticiper les accidents ?

Les séniorsont une santé fragile, cela les expose à des risques quotidiens. Pour éviter ces accidents qui peuvent survenir chez eux, il faut anticiper. Cela se traduit par le dialogue, la sensibilisation, la sécurisation de leur logement. Dans ce sens, l’Agence Nationale des Services à la Personne (PACT) a mis en place un programme de mise en sécurité du domicile des séniors. Elle collabore avec la fédération PACT, chargée du diagnostic, ces actions permettent aux plus âgés de rester chez eux.

Statistiques d’accidents domestiques chez les seniors

Selon l’Institut de veille sanitaire, les personnes du 3e âge sont les plus touchées par les accidents domestiques avec environ 20 000 décès par an.Dans 60 % des cas, ce sont les conséquences d’une chute dueà un état de fatigue, à une inattention, à une faiblesse liée à l’âge, à une pathologie spécifique ou encore à la prise de médicaments.

Hormis les chutes à domicile, d’autres accidents, notamment les suffocations, les noyades, les intoxications au monoxyde de carbone et les accidents par le feu, peuvent survenir et constituent  aussi des risques à surveiller.

En l’espace de 3 ans, le nombre de décès causé par la suffocation a triplé chez les plus de 65 ans. Les deux tiers de ces cas touchent des personnes âgées de plus de 75 ans.

Les cas d’intoxication chez les ainés ont, quant à eux, doublé entre 1982 et 1999. Selon les statistiques, l’intoxication serait liée à un surdosage ou à une erreur d’administration médicamenteuse.

Comment éviter les accidents domestiques ?

Pour réduire le risqued’accident domestique, il est important de sensibiliser cette tranche d’âge sur de bonnes pratiques et sur les informations liées à la sécurisation du logement.

Il est important d’enlever tous les tapis et les fils électriques au sol dans le but de réduire le risque de chute. Dans la salle de bain et la cuisine où les chutes sont les plus fréquentes, il convient deposer des antidérapants. Une rampe d’escalier adaptée est également nécessaire pour permettre au senior de mieux aborder l’ascension.

Une optimisation du cadre de vie s’impose. Il faut adapter les équipements de la maison,notamment les fauteuils, les lits, les étagères pour les rendre facilement accessible. La taille des meubles doit également être révisée.

Les appareils de chauffage et les conduits d’aération doivent faire l’objet d’une vérification annuelle régulière. Les appareils au gaz doivent, dans la mesure du possible, être remplacés par d’autres types d’équipements.

Prévenir les risques

Les brulures sont courantes chez certaines personnes âgées dépendantes. Il leur arrive d’oublier d’éteindre la flamme de la gazinière ou de saisir un plat brûlant. Il faut donc veiller à l’assistance lors de la préparation des repas età l’équipement par un détecteur de fumée.

Lesintoxications au monoxyde de carbone peuvent être évitées en aérant quotidiennementson logement. Il est nécessaire de s’assurer que la personne dépendante connaisse parfaitement son traitement médical pour éviter l’intoxication médicamenteuse. Il ne faut jamais transvaser les contenus afin de faciliter l’identification du produit en question.

Les chutes sont les accidents domestiques les plus courants. Pensez àutiliser une téléalarmepour une intervention rapide si cela arrive.

 

 

Separator image Publié dans Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *