Quel coût prévoir pour son expert-comptable ?

L’expert comptable est un professionnel rompu aux tâches financières, fiscales, juridiques ou stratégiques afférentes au développement des entreprises. Bien entendu, son intervention requiert des honoraires encadrés par la loi. Quels sont les principes légaux de fixation des prix de ses prestations ? Faisons le point.

Le principe de calcul des honoraires

La législation française condamne les honoraires de succès, c’est-à-dire les rémunérations d’expert comptable calculées sur la base des résultats financiers du client. Toutefois, elle ne statue pas sur le montant, chacun est libre de fixer ses tarifs. En d’autres termes, il n’existe pas de barème de référence pour déterminer le coût de la prestation, celui-ci se négocie entre les parties contractuelles.

Avant toute préconisation, le comptable établit une lettre de mission qui indique entre autres les différentes tâches à exécuter et le montant de sa rémunération. Il fixe son prix en fonction de plusieurs critères, dont le volume des diligences à traiter, les frais qu’il engage pour réaliser les travaux et les difficultés techniques relatives au traitement du dossier.

En effet, les honoraires sont proportionnels à la valeur de la tâche à accomplir. Ils dépendent également de la notoriété et de l’expérience du professionnel dans la mesure où l’expert comptable bonifie ses compétences au fil des prestations. Ainsi, le cabinet Richard Sanchez (expert-comptable-paris3.fr) pourra pratiquer des prix différents d’un autre cabinet.

À noter que le prix d’une intervention est révisable chaque année, en fonction des clauses de la lettre de mission.

La modalité de fixation des tarifs

Pour rappel, la législation encadre certes les honoraires d’expert comptable, mais elle ne propose pas de barème pour les fixer. Toutefois, il existe des modes de calcul basés, soit sur le temps passé pour réaliser la mission, soit sur un forfait.

Les prix calculés en fonction du temps

Ici le comptable tient compte du volume d’heures passées sur le dossier, du coût horaire de chaque intervenant et de la difficulté de la mission. En règle générale, le coût d’une prestation varie de 40€/heures pour une opération de saisie comptable à 100€ pour une tâche plus complexe que celle-ci. Il diffère selon les cabinets, leurs situations géographiques et leurs spécialités.

Les prix calculés avec forfait

Un tarif forfaire est une offre « packaging » qui permet à l’entreprise d’avoir une idée précise sur le coût de la mission. Pour éviter les surprises désagréables, l’expert comptable doit accorder beaucoup d’attention à l’évaluation de son temps de travail et de celui de ses collaborateurs.

Le montant du forfait est modifié à la hausse ou à la baisse, de manière proportionnelle à l’évolution de la mission. Dans ce cas, il faut rédiger une clause additionnelle qui indique les modalités pour combler les éventuelles pertes lorsque les estimations escomptées ont été dépassées.

Comment optimiser ses tarifs ?

La principale astuce pour optimiser ses tarifs est de les comparer à ceux d’autres acteurs du domaine dans la même localité. En effet, la mise en concurrence des offres permet d’ajuster ses honoraires à ceux du marché. On peut par exemple demander un devis sur le site internet d’un cabinet d’expert-comptable.

Il faut également s’enquérir de leurs lettres de mission et leurs modes de fonctionnement.

 

Separator image Publié dans Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *