Solutions pour ceux qui veulent emprunter

Les incitations à contracter un crédit facile, rapide et sans justificatif sont nombreuses. Céder à la tentation, tout comme, prendre une ou plusieurs cartes de paiement devient risqué pour ses finances personnelles. Cependant, il est possible de tirer avantage en connaissant parfaitement sa situation et toutes les possibilités qui sont offertes. Sans plus tarder, quelques renseignements sur certaines spécificités du prêt personnel qui permettront aux usagers d’en bénéficier dans les meilleures conditions.

Quelles solutions pour quels projets ?

Des personnes se retrouvent dans la difficulté de se voir accorder un crédit. Ce sont les seniors, les interdits de chéquiers, ceux fichés et ceux ayant encore plusieurs crédits à terminer. Assimilés à des passages difficiles, la retraite ou d’autres moments de la vie sont un manque à pallier pour équilibrer ses finances.

Méconnues, des alternatives de prêt personnel sont souvent à la portée de ceux souhaitant : accomplir un projet, garder leur train de vie ou faire face à des dépenses imprévues. Avec un poste dépenses inhabituel, on se retrouve avec un budget désorganisé. Bien gérer ses finances et s’organiser ne reste pas la panacée de la plupart. Voici comment faire pour s’en sortir.

Ces solutions peuvent consister à renégocier son crédit, à le regrouper ou à le racheter avec un nouveau prêt.  D’autres sources de financement sont également proposées comme : une carte de crédit, un prêt entre particuliers, le financement participatif, le microcrédit.

On peut aussi faire appel à des intermédiaires du crédit, spécialisés en conseil. Ils peuvent intervenir pour aider tout particulier à calculer son restant dû à payer, tout en restant gagnant, trouver un crédit au meilleur taux, ou la meilleure solution : celle la plus adaptée à chaque situation.

Ne pas hésiter pas non plus à passer par des outils de simulation en ligne comme celui disponible ici !

Carte de crédit et crédit renouvelable

Il faut savoir différencier une carte de crédit d’une carte bancaire de paiement. La première peut être délivrée par un organisme de crédit, un magasin de meubles ou une enseigne de magasins. L’usager peut effectuer des achats et s’en acquitter par mensualités comme pour un crédit classique. Elle ouvre droit à son propriétaire à une réserve d’argent renouvelable. Tandis que la carte de paiement est émise par une banque et lui est rattachée quand on l’utilise pour payer. Un découvert bancaire excessif conduit à des représailles de la part de la banque de la Banque de France.

Les années de consommations ont été marquées par des clients crédules se retrouvant à rembourser des crédits contraignants et trop lourds pour eux. Cette situation d’endettement a atteint son paroxysme outre Manche et outre Atlantique. Ancrée telle une habitude, les foyers aussi bien que les étudiants financent leurs projets ainsi. A cet effet, le processus met en péril leur situation car il incombe des frais cachés et des taux d’intérêts exhaustifs.

Et, pourtant, l’idéal serait de terminer ses remboursements de crédits avant d’en souscrire à d’autres : un prêt personnel, un credit renouvelable ou une carte de crédit.

Pour contourner le surendettement

Assainir ses arriérés et payer ses factures sont des indispensables pour aborder un nouveau départ et retrouver une situation financière saine.

Palliatifs à une situation de surendettement, des conseils avisés permettront d’augmenter ses ressources financières et personnelles :

  • Diminuer ses sorties et les achats inutiles
  • Prendre un complément de travail à domicile, de télé travail ou un job commercial, job d’été ou d’appoint
  • Démarcher des effets personnels ou des biens de consommation
  • Se faire parrainer pour son projet ou recourir à la tontine

À titre de rappel, la procédure de surendettement est dédiée à toutes les personnes se retrouvent dans l’incapacité de rembourser ses crédits. Établi par une commission de surendettement, le plan conventionnel de redressement est une solution personnalisée et préconisée pour l’endetté. Elle comprend, entres autres, l’échelonnement des crédits sur une durée inférieure à 10 ans, incluant des modalités privilégiées et une révision à la baisse des taux d’intérêt.

Jusqu’à la fin de son remboursement, le débiteur devra respecter ses engagements et s’engager à ne plus contracter de crédits.

 

 

 

Separator image Publié dans Divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *