Entrepreneuriat : quelles sont les étapes essentielles pour créer son entreprise ?

Certes, l’idée est le premier pas qui mène vers la création d’une entreprise. Mais pour s’assurer que son projet est viable et pour lancer correctement son activité, l’entrepreneur doit franchir plusieurs étapes. De l’étude du marché, en passant par l’élaboration d’un business plan jusqu’à la réalisation des démarches juridiques, fonder une société constitue un long processus.

Aperçu sur les étapes à suivre pour fonder une entreprise

La France offre un environnement propice à la création d’entreprise. La preuve, des milliers de structures voient le jour chaque année. Seulement, bien que l’entrepreneuriat puisse enthousiasmer certains, il faut rappeler que la constitution d’une société se réalise en plusieurs étapes. La première d’entre elles consiste à réaliser une étude de marché. Souvent négligée par les entrepreneurs, cette phase est pourtant nécessaire pour connaître les réels besoins des cibles et tester la viabilité du projet.

Ensuite, le créateur doit rédiger un business plan, notamment s’il a l’intention de présenter son idée à des investisseurs et à des institutions bancaires. Ce document contient toutes les prévisions ainsi que de nombreuses données chiffrées. Les bailleurs de fonds voudront absolument consulter ce dossier avant de prendre part au projet.

Avec l’aide de ses associés, il incombe au dirigeant de choisir une forme juridique et de procéder à la signature des statuts. Mais avant de clôturer les démarches administratives, la création d’une entreprise doit prévoir la publication annonce légale dans un journal habilité.

La publication d’annonce légale : une étape essentielle lors de la création d’une entreprise

Toute création de sociétés entraîne la publication d’une annonce légale dans un journal ayant reçu une habilitation préfectorale. Cette formalité doit être réalisée après la rédaction des statuts et avant le dépôt des dossiers d’immatriculation. En effet, l’attestation de parution fait partie des pièces indispensables exigées par le Greffe du tribunal de commerce.

C’est une procédure obligatoire pour toutes les  institutions commerciales, car elle permet d’officialiser le lancement de l’entreprise. D’ailleurs, le dirigeant sera tenu de publier d’autres actes juridiques dans un JAL pendant toute la durée de vie de sa compagnie. Ceci, afin d’aviser les tiers sur tous les changements entrepris en interne, des modifications statutaires à la cessation d’activité.

Pour faciliter les démarches, l’annonce légale peut être diffusée sur internet. Cela permettra au gérant de s’affranchir de tout éventuel déplacement. De plus, il s’agit d’une solution économique et rapide étant donné que l’attestation de parution sera remise après le payement des frais.

 

 

Laisser un commentaire