Thérapie brève

Avec la thérapie brève, résoudre ses problèmes psychologiques en moins de dix séances

Il n’est pas rare que les séances chez un psy se prolongent dans le temps. Il se peut que vous n’ayez pas toujours ce temps et vous commencez à louper certaines séances. De même vous pouvez ne ressentir aucune évolution au fur et à mesure que vous consultez votre psy. Pourtant, les souffrances d’ordres psychologiques vous enchaînent et vous empêchent de réaliser certaines choses. En définitifs, ces problèmes vous gâchent la vie. Pour trouver une solution rapide et radicale aux troubles psychiques, il existe aujourd’hui dans la psychanalyse ce que l’on appelle la thérapie brève. Si vous êtes tentée d’en suivre une pour vous en sortir rapidement, voici quelques informations très utiles.

Comment fonctionne une thérapie brève ?

Il faut d’abord savoir que ce genre de thérapie ne s’improvise pas. Il faut voir une thérapeute pour faire une thérapie brève. Par rapport aux autres sortes de thérapie, la thérapie brève se caractérise par son approche et la courte durée du traitement. Il n’est pas rare qu’une ou deux séances soient suffisantes pour obtenir des résultats positifs chez un patient. Il est possible que pendant ces séances, la thérapeute use de l’hypnose pour guérir les mal-être profonds du sujet. Les résultats obtenus dans le cadre de la thérapie brève sont permanents, contrairement à l’effet de certaines substances. En effet, la prise de calmants ou autres médicaments qui visent à réduire les dépressions et autres malaises psychiques n’a que des effets temporaires. Avec la thérapie brève, dix séances au maximum suffisent pour rétablir l’équilibre psychique du patient. Il faut également savoir que dans la thérapie brève, la thérapeute va s’atteler à résoudre un problème d’ordre psychologique que le patient lui révélera. Ce problème est résolu de manière permanente pour permettre au patient d’avoir une vie paisible suivant ses demandes.

Les résultats obtenus après une thérapie brève

Jusqu’à l’heure, les résultats obtenus chez les patients ayant accompli une thérapie brève sont positifs. La principale raison de ces résultats fameux est que la thérapie brève se concentre sur les événements et la situation vécue par le patient. Bien qu’un dysfonctionnement puisse être le résultat d’un traumatisme ultérieur, la thérapie brève se centralise plus sur le présent du sujet. En effet, la thérapie brève vise à intégrer de nouveaux comportements à adopter face aux situations problématiques. Le patient pourra alors procéder à une prise de contrôle de ses attitudes lorsque le cas se présente. Les difficultés psychiques sont notamment dues à un manque ou une absence de maîtrise de ses émotions face à certaines situations. Grâce à la thérapie brève, une nouvelle stratégie sera employée par le patient pour contrôler son comportement. Un suivi sera tout de même effectué après les courtes séances de la thérapie brève. Il ne s’agira pas de consultation, mais d’un réel compte rendu. Normalement, les périodes de suivi sont échelonnées sur six mois après la dernière séance de thérapie. Le patient aura naturellement supprimé les erreurs psychiques de ses habitudes. Un second suivi se fera après un an, mais qui s’apparentera plus à un simple contrôle.

Laisser un commentaire