Découvrir Madagascar et ses espèces animales endémiques

Quatrième plus grande île au monde, Madagascar se détache du continent africain à la fin de l’ère géologique du Crétacé (84 millions d’années). Cet isolement lui a permis de développer depuis, une flore et une faune unique. D’ailleurs, du côté animal, l’Île rouge peut se vanter d’abriter près de 80 % d’espèces endémiques incluant entre autres des mammifères, dont les fameux lémuriens, des reptiles et des oiseaux.

Les mammifères endémiques de Madagascar

Madagascar est surtout célèbre pour ses lémuriens, cette espèce de primate qui se retrouve uniquement sur l’île et aux Comores. L’île en recense près de cent espèces, la plupart endémiques. Les plus populaires auprès des voyageurs en séjour à Madagascar sont certainement le Maki catta reconnaissable à sa queue annelée blanc et noir, et le microcèbe, si petit qu’il tient dans le creux de la main. Le principal prédateur des lémuriens, le fosa, est également typique de Madagascar. Il s’agit d’un petit animal carnivore au pelage roux souvent comparé à un petit puma ayant une tête de mangouste. On le retrouve dans des endroits tranquilles, les forêts surtout, partout à travers l’île sauf dans le centre. La mangouste à queue annelée ou galidie élégante, un petit carnivore très agile, est un autre mammifère endémique de l’île.

Les reptiles propres à l’Île rouge

En tout 16 espèces de tortues sont recensées à travers l’île, toutes menacée par la destruction de leur habitat naturel, dont 4 sont endémiques. C’est le cas de la tortue étoilée de Madagascar. Originaire du sud de l’île, cette tortue est de taille moyenne puisqu’elle atteint 40 cm de long à l’âge adulte, pour le mâle.. Les caméléons, de tailles et de couleurs diverses, font également la richesse de Madagascar. Le pays compte 84 espèces endémiques, dont le caméléon panthère. C’est un des plus grands caméléons au monde puisqu’il peut atteindre 55 cm de long avec sa queue. Il est aussi connu pour la couleur chatoyante des mâles suivant les régions où ils se trouvent : rose vif dans le sud à Ankaramy, blanc et rouge à Tamatave (côte est), orange, jaune ou vert à Ambilobe.

Qu’en est-il de la faune aviaire ?

Madagascar enregistre un peu moins de 200 espèces d’oiseaux, dont 108 que l’on ne trouve nulle part ailleurs, soit plus de 50 %. Beaucoup de ces espèces endémiques sont également menacées à cause du déboisement. Parmi les espèces propres à l’île, les plus caractéristiques figurent la huppe fasciée de Madagascar, un oiseau au bec long et fin couronné d’une huppe dorée, ou encore le coua bleu, qui doit son nom à son plumage bleu foncé. L’avifaune malgache compte également de nombreux rapaces endémiques. C’est le cas de la buse de Madagascar et du pygargue de Madagascar, cette dernière espèce est par ailleurs menacée d’extinction.

Madagascar, un petit paradis pour les amphibiens

Bien que Madagascar ne recense dans la classe des amphibiens que l’ordre des Anoures qui comprend les crapauds et les grenouilles, l’ile peut se targuer d’abriter 4 % de la faune des amphibiens de la planète avec ses 288 espèces décrites. Près de 99 % d’entre elles sont propres à l’île, comme la Mantella aurantiaca, facilement reconnaissable à sa teinte orange vive et surtout présente aux alentours d’Andasibe, dans le centre-est. Cette région offre aussi un habitat parfait pour le Boophis bottae, une autre espèce endémique, à la peau jaune translucide piquetée de taches rouges.

Laisser un commentaire