Comment et pourquoi les abeilles fabriquent-elles de la cire ?

Les abeilles sont des insectes qui contribuent à la reproduction des fleurs grâce à leur action de pollinisation. En parallèle avec cette vocation, elles produisent du miel ainsi que de la cire d’abeille pour pouvoir continuer leurs reproductions, leurs survies et construire par la même occasion leurs habitats.

La fabrication du miel et l’utilité de la cire

Chaque abeille vivant dans une colonie d’abeilles a un rôle bien distinct dans le processus de fabrication de miel. Cela commence par un procédé appelé butinage. Les abeilles responsables de cette étape aspirent soit du nectar soit du miellat. Cette substance de base est produite par les fleurs ou les petits insectes.

Chaque liquide aspiré par les butineuses est stocké dans le jabot jusqu’à ce que l’abeille arrive à la ruche. Une fois arrivées à la ruche, les butineuses donnent la relève aux abeilles ouvrières. Ces dernières mélangent les liquides stockés avec leur salive pour donner une consistance plus épaisse au mélange. Grâce à cette action répétitive, le miellat ou le nectar est enrichi avec des substances qui se trouvent dans le corps des abeilles.

La dernière abeille de la chaîne dépose enfin la substance la plus riche ou le miel dans un alvéole. C’est là qu’intervient la cire d’abeille. C’est cette cire qui est utilisée pour enfermer le miel dans l’alvéole. Le miel est ainsi bien conservé pour servir de provision aux abeilles. Le reste sera récolté par les apiculteurs.

La fabrication de la cire

Les abeilles ont quatre paires de glandes au niveau de leur abdomen. Ces glandes sont conçues pour fabriquer un liquide qui est la base de la cire. Ce liquide sort de l’abdomen des abeilles en forme d’écailles. Les abeilles mâchent cette substance jusqu’à l’obtention d’une mixtion pâteuse qui est la cire d’abeille. La cire est utilisée par ces insectes pour construire les alvéoles de la ruche.

Une fois ces alvéoles abîmées, les apiculteurs s’en servent souvent pour fabriquer des statuts ou de la bougie. Pour cela, nous devons faire fondre cette cire naturelle abîmée à 60 °C. Une fois liquide, il ne reste plus qu’à donner au liquide la forme souhaitée en se servant de moule. Retombée à la température ambiante, la cire durcie et le statut ou la bougie sont prêts. Voilà encore des preuves pour pouvoir affirmer que les abeilles sont des insectes méritants et utiles.

Laisser un commentaire